Titre de l'article :

Est-ce que le régime alimentaire ou l'alcool expliquent le paradoxe français?


Expériences de l'article :

Les auteurs ont étudiés les statistiques de 21 pays développés dans les années 1965, 1970, 1980 et1988 sur leur consommation de bière, de vin et de spiritueux et sur la proportion de maladies cardiaques coronariennes.

Résultats de l'article :

Leur conclusion est que, parmi les 21 pays étudiés, la France est caractérisée par la consommation la plus importante de vin par personne et par l'un des taux de mortalité les plus faibles du fait de maladie cardiaque coronarienne. Cette corrélation (mais attention corrélation n'est pas causalité !!!) montre que le vin pourrait être lié à une incidence plus faible de maladies cardiaques en France.

Rigueur de l'article :

Cette étude est uniquement basée sur une corrélation entre la consommation d'alcool et l'incidence de la maladie coronarienne entre 21 pays, mais aucun lien de causalité ne peut être établi basé uniquement sur cette étude. D'autres facteurs spécifiques de la France pourraient tout à fait justifier ces conclusions.

Ce que cet article apporte au débat :

Cet article est l'un des premiers à établir un lien de corrélation, entre la consommation de vin en France par rapport aux autres pays et l'incidence de la maladie coronarienne.

Publiée il y a plus de 5 ans par N. Clairis.
Dernière modification il y a plus de 4 ans.