Titre de l'article :

Mortalité associée avec une consommation modérée de vin, de bière ou de spiritueux.


Résultats de l'article :

L'article montre que, dans la population danoise étudiée de 1976 à 1988, alors que la consommation de bière n'a aucune influence sur la mortalité et que la prise régulière, même relativement modérée (3 à 5 verres par jour), de spiritueux augmente le risque de mortalité, la consommation régulière et modérée (3 à 5 verres par jour) de vin réduit le risque de mortalité presque de moitié!

Ce que cet article apporte au débat :

C'est le premier article à avoir montré la supériorité du vin sur les autres alcools (bières et spiritueux) dans la protection contre les maladies cardiovasculaires! L'article souligne bien, de plus, que ce n'est qu'une prise modérée qui a une influence positive, même si leur définition d'une prise modérée est un peu plus généreuse que celle communément admise aujourd'hui (les auteurs considèrent 3 à 5 verres par jour être une prise modérée alors qu'aujourd'hui on parle plutôt de 1 à 2 verres par jour).

Publiée il y a plus de 5 ans par N. Clairis.
Dernière modification il y a plus de 5 ans.