Titre de la méta-analyse :

La valériane est efficace contre les insomnies, mais les études cliniques dédiées sont entachées de faiblesses méthodologiques


Figure :

La figure montre les chances (relative risk) que le sommeil soit amélioré par la valériane dans plusieurs études (une ligne par étude) parmi les plus sérieuses identifiées. Lorsque les points sont à droite de 1,0 en abscisse, cela suggère que la valériane est efficace. Les traits correspondent aux intervales de confiance.

Ici, les 7 études démontrent l'efficacité de la valériane pour lutter contre les insomnies.

Introduction à la méta-analyse :

Les auteurs ont passé en revue de nombreuses études traitant des effets soporifiques de la valériane. Il ressort que la très grande majorité des études ne respectent pas les protocoles expérimentaux adaptés à des tests cliniques (comparaison à un placébo notamment). Parmi celles qui les respectent (seulement 16 sur les 370 identifiées), la moitié ont été réalisées sur des petits échantillons (moins de 25 personnes). La plupart ne définissent pas précisemment les symptomes d'insomnie des patients. Par conséquent, la qualité moyenne (mesurée avec l'echelle de Jadad) de ces études est faible.

Ceci étant dit, les patients ont tout de même reporté des effets positifs de la plante pour réduire leurs insomnies (la valériane double les chances de mieux dormir par rapport au placébo).

Ce que cette méta-analyse apporte au débat :

La valériane est donc efficace pour mieux dormir, et présente moins d'effets secondaires que les médicaments "classiques". Mais les faiblesses methodologiques omniprésentes dans les études cliniques deservent la phyotérapie. C'est dommage, d'autant plus que les quelques articles rigoureux ne discréditent pas les plantes médicinales.

Remarques sur la méta-analyse :

Les auteurs oulignent que les problèmes méthodologiques rencontrés dans les tests cliniques effectués pour la valériane sont aussi souvent présents pour les médicaments "classiques" contre les insomnies.

Publiée il y a plus de 4 ans par F. Giry.
Dernière modification il y a plus de 4 ans.