Titre de l'article

La prise de café, de caféine et de mélatonine réduit la production de peptides impliqués dans la maladie d'Alzheimer.

Introduction à l'article

La prévalence de la maladie d’Alzheimer augmente dans le monde mais l’efficacité des médicaments pour un traitement efficace de cette maladie est toujours à démontrer. Des études précédentes sur des modèles animaux ont montré que le café, la caféine et la mélatonine (protéine régulant le sommeil et moins présente chez ces patients) ralentissent l’évolution de la maladie.

Expériences de l'article

Dans cette étude les auteurs s’intéressent aux effets de ces composés sur des cellules humaines en culture, les cellules N2a (lignée cellulaire dérivée d’un cancer cérébral, le neuroblastome) qui surexpriment APP mutée. APP est un protéine qui, mutée, induit la production de Aβ qui forme des aggrégats extra-cellulaires causant la maladie d’Alzheimer. Dans cette étude, les cellules N2a/APP sont incubées avec café, caféine ou mélatonine, et la production de peptide Aβ est mesurée. Les niveaux d’autres protéines impliquées dans la maladie, comme la protéine Tau (et d’autres qui lui sont associées), sont également mesurés.

Résultats de l'article

Les auteurs montrent qu’en présence de café, de caféine et de mélatonine, la production de peptides Aβ par les cellules N2a/APP est réduite. Par ailleurs, le café, et plus encore la caféine, conjugué(e) avec la mélatonine, inhibe la phosphorylation de Tau et de certaines autres protéines associées à Tau (GSK3β, Akt, PI3K p55) mais augmente la phosphorylation d’autres (PI3K p85 et Erk1/2). Le café ou la caféine seuls n’ont pas cet effet et doivent donc être utilisés de concert avec la mélatonine. De plus, caféine et mélatonine induisent la diminution de stress oxydatif dans les cellules N2a/APP.

Rigueur de l'article

Un gros plus de cette étude est que les auteurs n’ont pas seulement mesuré des taux d’expression de protéines. En effet, les ajouts de café, caféine et mélatonine se sont faits avec des chronologies différents dans l’expérience (1. tout en même temps ou 2. café puis caféine puis mélatonine ou 3. mélatonine puis café puis caféine…). Les auteurs ont ainsi essayé de tester l’effet des rythmes circadiens, et les résultats les plus probants sont lorsque ce rythme jour/nuit est respecté (ajout de café et de caféine - le “jour” - puis ajout de mélatonine 12 heures plus tard - la “nuit”). Cependant, il est à noter que ces études ont été faites à un niveau cellulaire et on est donc loin de la réalité de la maladie !

Ce que cet article apporte au débat

Cet article apporte des éléments sur les liens entre café et maladie d’Alzheimer.

Remarques sur l'article

Le café utilisé était du café Maxwell, mais rien n’indique que Maxwell ait financé cette étude...

Publiée il y a plus de 4 ans par T. Lorin.
Dernière modification il y a plus de 4 ans.
Article : Coffee and caffeine potentiate the antiamyloidogenic activity of melatonin via inhibition of Aβ oligomerization and modulation of the Tau-mediated pathway in N2a/APP cells
  • Auteurs
    Shu-Feng Zhou, Li-Fang Zhang, Zhi-Wei Zhou, Zhen-Hai Wang, Yan-Hui Du, Zhi-Xu He, Chuanhai Cao
  • Année de publication
    2014
  • Journal
    Drug Design, Development and Therapy
  • Identifiant unique
    10.2147/dddt.s71106
  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    Le café a-t-il des effets bénéfiques sur la santé ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    0
    0
  • Le café a-t-il des effets bénéfiques sur la santé ? Oui ou Non
    0
    1
    0
    0
    0