Titre de l'article

Une évaluation globale des impacts de la salmoniculture sur les Salmonidés sauvages

Introduction à l'article

Depuis la fin des années 1970, la salmoniculture est devenue une industrie mondiale. Certains Salmonidés sont infectés et tués par des poux de mer (_sealice _en anglais) provenant des élevages de saumons, des maladies ont été transmises aux populations sauvages et il est prouvé que les tacons sont moins nombreux dans les régions d'Écosse où salmoniculture est présente. En outre, les Saumons d'élevage s'échappent dans toutes les régions où l'on pratique la salmoniculture. La compétition pour les accouplements et l'hybridation entre sauvages et d'élevage peuvent réduire la survie des populations sauvages. Il est bien établi que les Salmonidés sauvages peuvent être affectés négativement par l'élevage du Saumon, cependant, l'importance de ces interactions au niveau des populations a rarement été déterminée. Pour déterminer les impacts au niveau de la population, les auteurs ont examiné les tendances temporelles de l'abondance et de la survie des Salmonidés sauvages.

Expériences de l'article

Grâce à une méta-analyse des données existantes, les auteurs ont comparé la survie en mer des Salmonidés dans les zones d'élevage de Saumons aux zones adjacentes sans élevage en Écosse, en Irlande, au Canada Atlantique et au Canada Pacifique afin d'estimer les changements dans la survie en mer parallèlement à la croissance de la salmoniculture. Pour cela, les auteurs ont modélisé la survie et, dans une analyse séparée, les rendements totaux de chaque stock, en utilisant des modèles linéaires généralisés à effets mixtes pour chaque région.

Résultats de l'article

Les auteurs ont constaté une réduction de la survie ou de l'abondance du Saumon de l'Atlantique (Salmo salar), de la Truite de mer (Salmo trutta), du Saumon rose, du Saumon kéta (Oncorhynchus keta) et du Saumon coho (Oncorhynchus kisutch), en association avec une augmentation de la production de Saumon d'élevage. Dans de nombreux cas, ces réductions de la survie ou de l'abondance sont supérieures à 50 %. Les estimations de l'effet moyen sont significatives et négatives, suggérant que l'élevage du Saumon a réduit la survie des espèces de Saumons et de la Truite sauvages dans de nombreuses populations et pays.

Rigueur de l'article

Les auteurs ont pu détecter un effet négatif important, statistiquement significatif et corrélé avec les tendances de la production de Saumon d'élevage. Néanmoins, dans la plupart des cas, les populations témoins ont également connu une diminution de la survie en mer (et parfois en eau douce), pour des raisons qui ne sont que partiellement comprises. Dans le même temps, la mortalité par pêche a été réduite ou éliminée dans de nombreuses zones, ce qui a pu masquer partiellement les taux de mortalité élevés associés à l'aquaculture.

Ce que cet article apporte au débat

Cet article démontre clairement un effet fortement délétère indiscutable de l'aquaculture de Saumon sur les populations sauvages de Salmonidés vivants à proximité des fermes.

Remarques sur l'article

Cet article date un peu (2008) mais les résultats demeurent néanmoins valides.

Publiée il y a environ un an par C. Fosse et C. Lecq.
Dernière modification il y a 12 mois.
Article : A Global Assessment of Salmon Aquaculture Impacts on Wild Salmonids
  • 1
  • Auteurs
    Jennifer S Ford, Ransom A Myers
  • Année de publication
    2008
  • Journal
    PLoS Biology
  • Identifiant unique
    10.1371/journal.pbio.0060033
  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    L'aquaculture est-elle une solution à la surpêche?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    0
    1
  • L'aquaculture est-elle une solution à la surpêche? Oui ou Non
    0
    0
    0
    0
    1