Titre de l'article

L'adoption à l'échelle mondiale de nouveaux aliments aquacoles pourrait réduire considérablement la demande de poissons fourrage d'ici 2030

Introduction à l'article

L'aquaculture est l'une des sources de protéines animales dont la croissance est la plus rapide au monde, la moitié environ de la production totale nécessitant des apports externes d'aliments pour animaux.
Les prises mondiales de poissons stagnant depuis les années 1980, le prix de la farine et de l'huile de poisson a augmenté parallèlement à la demande d'aliments pour l'aquaculture, les porcs et les volailles. En outre, l'utilisation de poissons fourrage pour l'alimentation a été critiquée pour son impact sur les écosystèmes marins et pour avoir détourné ces petits poissons nutritifs de la consommation humaine. Pour assurer une croissance durable de l'industrie de l'aquaculture alimentaire, les producteurs ont trouvé des aliments qui réduisent ou excluent les ingrédients des poissons fourrages sans compromettre la valeur économique, ou les avantages de la consommation de poisson pour la santé humaine, que l'aquaculture confère.

Expériences de l'article

Les informations publiées sur l'efficacité alimentaire des espèces d'élevage, la composition du régime alimentaire et les pratiques d'alimentation avec les données nationales de production aquacole ont été synthétisées. En utilisant ces données et les scénarios de croissance de l'aquaculture publiés, les auteurs ont calculé la demande mondiale de poissons fourrage du secteur d'ici 2030. Ils ont identifié, synthétisé et modélisé 10 années de données expérimentales sur le remplacement de la farine et de l'huile de poisson, axées sur l'intégration de micro- et de macro-algues, de bactéries et de levures, ou d'ingrédients d'insectes. Les modifications des taux de conversion alimentaire et du contenu nutritionnel ont été évaluées afin d'identifier les seuils de remplacement des poissons fourragers avec des performances équivalentes à celles des régimes à base de poissons fourragers. Enfin,les auteurs ont évalué comment de nouveaux aliments pourraient réduire le nombre de poissons fourrage.

Résultats de l'article

Les modèles montrent une forte augmentation de la demande future en poissons fourrage.
Les nouveaux ingrédients des aliments aquacoles peuvent offrir de riches sources de protéines et de lipides qui peuvent aider à réduire la demande de poissons fourrage de l'aquaculture.
Les auteurs ont identifié 264 articles scientifiques pertinents pour les critères de recherche, couvrant des groupes d'animaux d'élevage parmi les microalgues, les bactéries et les levures, les insectes et les ingrédients du soja, remplaçant les poissons de fourrage.
Il est déjà possible de maintenir la demande de poissons de fourrage de l'aquaculture en dessous des limites historiques de l'offre en utilisant les nouveaux ingrédients alimentaires qui sont actuellement disponibles, bien que leur potentiel varie selon les espèces et les économies.
Cependant, de nombreux facteurs techniques et socio-économiques entravent l'utilisation généralisée des nouveaux aliments pour animaux.

Ce que cet article apporte au débat

Le changement d’aliments utilisés en aquaculture peut permettre la diminution de la demande en poissons fourrages donc en farine et huile de poisson. Il faut néanmoins prendre en compte les facteurs sociaux et économiques qui peuvent limiter l’introduction de nouveaux aliments dans les systèmes d'aquaculture.

Publiée il y a environ un an par C. Lecq et C. Fosse.
Dernière modification il y a environ un an.
Article : Global adoption of novel aquaculture feeds could substantially reduce forage fish demand by 2030
  • 1 1
  • Auteurs
    Richard S. Cottrell, Julia L. Blanchard, Benjamin S. Halpern, Marc Metian, Halley E. Froehlich
  • Année de publication
    2020
  • Journal
    Nature Food
  • Identifiant unique
    10.1038/s43016-020-0078-x
  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    L'aquaculture est-elle une solution à la surpêche?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    0
    1
  • L'aquaculture est-elle une solution à la surpêche? Oui ou Non
    0
    1
    0
    0
    0