Titre de la review

Aquaculture durable : développer la promesse de l'aquaculture

2 Voir les autres contributions sur ce point
Résumé de la review

Les débarquements de l'aquaculture mondiale ont augmenté rapidement au cours de la dernière décennie, d'environ 10 à 15 % par an selon les sources de référence. Cette croissance rapide est due aux effets combinés de l'augmentation de la population mondiale, de la diminution des prises des pêcheries traditionnelles et de l'évolution des préférences des consommateurs dans les pays développés. L'utilisation prédominante de plantes et de filtreurs en aquaculture peut contribuer à minimiser les niveaux d'enrichissement en nutriments des eaux côtières. Bien que quelques pays développés tels que le Japon, les États-Unis et les pays de l'Union européenne (UE) figurent parmi les principaux producteurs aquacoles, la Chine est le producteur dominant, suivie de l'Inde, des Philippines et de l'Indonésie. Malgré ces tendances, le développement de l'aquaculture continue d'être entravé par un certain nombre de contraintes : nombre limité de sites adéquats, préoccupations concernant les impacts environnementaux négatifs et conflits d'utilisation. L'un des problèmes est l'utilisation intensive des habitats et des écosystèmes côtiers naturels pour de la monoculture, jusqu'à ce qu'elle dépasse souvent la "capacité de charge" de la zone. Cela entraîne souvent une dégradation de l'environnement, des épidémies et un ralentissement de la croissance. Sans une gestion appropriée de toutes les composantes de l'écosystème, la viabilité de celui-ci est menacée. Cependant, comme il n'y a pas de consensus sur le concept de développement durable, il n'existe pas de base pour établir des critères de réalisation. Le développement durable de l'aquaculture exige une prise en compte adéquate des interactions entre les facteurs environnementaux, sociaux et économiques qui accompagnent tout développement, ce que cherche à examiner cette revue.
La revue fait une liste de faits généraux sur l'aquaculture, liste les bénéfices environnementaux et sociétaux de celle-ci ainsi que les inconvénients et les risques qu'elle entraîne.
L'auteur définit ce qui est durable : la durabilité fait référence à la capacité d'une société, d'un écosystème ou de tout autre système à continuer à fonctionner dans un avenir indéfini sans être contraint au déclin par l'épuisement ou la surcharge des ressources clés dont ce système dépend. L'auteur décrit ensuite comment estimer les risques environnementaux liés à cette activité et comment mettre en œuvre des approches durables.
Pour cela, améliorer la communication avec les militants anti-aquaculture ; poursuivre les recherches visant à corriger les effets négatifs de l'aquaculture sur d'autres espèces sauvages ; sensibiliser à l'environnement en abordant la valeur positive de l'aquaculture durable et les nombreuses façons dont elle peut profiter aux communautés sociales ainsi qu'aux espèces naturelles sont de prime importance.
Ainsi, l'auteur conclut que le processus de mondialisation pourrait devenir plus durable si le développement au niveau local devient plus autonome, compte tenu des capacités des ressources naturelles qui sont nécessaires pour un développement environnemental, social et économique durable à long terme.

2 Voir les autres contributions sur ce point
Ce que cette review apporte au débat

Elle permet de mettre en valeur les progrès réalisés du point de vue durabilité de l'aquaculture tout en cernant les points clés et en proposant des pistes pour le développement futur. La revue date de 2003 ce qui est un peu ancien par rapport notamment à l'approche d'aquaculture intégrée multi-trophique (IMTA) qui est née en 2003. Le contenu de la revue est cependant toujours d'actualité (problèmes écologiques liés à l'aquaculture et questionnement sur comment la rendre durable).

2 Voir les autres contributions sur ce point
Publiée il y a 11 mois par A.Schifano et collaborateurs..
Dernière modification il y a 11 mois.
Review : Sustainable aquaculture: developing the promise of aquaculture
  • 1 1 1
  • Auteurs
    ANAMARIJA FRANKIC & CARL HERSHNER
  • Année de publication
    2003
  • Journal
    Aquaculture international
  • Abstract (dans sa langue originale)

    As experience with aquaculture grows worldwide, the concept of sustainable aquaculture is
    increasingly recognized to incorporate both spatial and temporal dimensions of environmental, economic,
    and social parameters. Practitioners have discovered that sustainable aquaculture must not only
    maximize benefits, but also minimize accumulation of detriments, as well as other types of negative
    impacts on natural and social environment. Therefore, sustainable aquaculture development must be
    advanced in a manner that is environmentally sustainable and that protects the quality of the environment
    for other users, while it is equally important for society to protect the quality of the environment for
    aquaculture. This paper provides a brief review of the worldwide aquaculture development in the last
    decade, and gives a few examples of sustainable aquaculture activities in the coastal areas that are using
    natural coastal habitats and ecosystems. Based on already existing national and international efforts to
    promote sustainable aquaculture, key recommendations are provided, including what should be the next
    proactive steps.

  • Identifiant unique
    10.1023/B:AQUI.0000013264.38692.91
  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    L'aquaculture est-elle une solution à la surpêche?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    1
    0
    0
  • L'aquaculture est-elle une solution à la surpêche? Oui ou Non
    0
    1
    0
    0
    0