Titre de la méta-analyse

Plus la durée du non-labour est importante, plus la différence de stockage de carbone par rapport aux sols labourés est grande.

Expériences de la méta-analyse

Les auteurs rassemblent 27 études (rassemblant 237 couples d'expériences labour / non-labour). Différentes profondeurs de sol sont considérées, jusqu'à 80 cm. Ils s’intéressent aussi à la durée des expériences pour vérifier si un non-labour prolongé sur plusieurs années a plus d'impact qu'un non-labour ponctuel sur le stock de carbone du sol.

Résultats de la méta-analyse

Les résultats montrent que le passage au non labour permet d'augmenter le stock de carbone dans le sol en surface, mais le réduit en profondeur (30 cm). Les auteurs proposent une explication : le labour permet de répartir la matière organique (des résidus de culture notamment) de la surface vers la profondeur. En l'absence de labour, ce 'mélange' a donc moins lieu, ce qui explique une accumulation en surface au détriment de la profondeur. Les dynamiques de circulation des eaux (qui peuvent emmener avec elles du carbone) sont également différentes en fonction des techniques culturales.

De plus, les auteurs montrent que plus la durée de l'expérience augmente (plus le nombre d'années sans labour est important), plus le stock de carbone du sol augmente. Cet effet est de faible importance (ce n'est pas le facteur explicatif principal), mais il est significatif.

Ce que cette méta-analyse apporte au débat

Cette méta-analyse montre que le non-labour devient de plus en plus avantageux en terme de séquestration du carbone avec le temps. Un sol non labouré depuis plusieurs années stock proportionnellement de plus en plus de carbone que son équivalent avec labour (l'écart se creuse de plus en plus dans la durée).

Figure
Légende :

Fig. 1 : Changements relatifs du stock de carbone lors du passage du labour au non labour selon la profondeur du sol. Lorsque les carrés sont sur la ligne verticale correspond au 0, il n'est pas possible de dire que le non-labour ait une influence sur le stock de carbone. En surface (0-10 cm), le carré est à droite de la ligne du 0 : le stock de carbone a augmenté lors du passage au non labour. Entre 20 et 35 cm de profondeur, c'est le contraire : le non labour a réduit le stock de carbone dans le sol.
Aux autres profondeurs, les résultats ne sont pas significatifs.

Fig. 2 : Relation entre le changement relatif de stock de carbone dans le sol lors du passage au non labour et la durée des expériences (en années). Plus le non-labour est prolongé, plus il est avantageux en terme de séquestration du carbone dans le sol.

Publiée il y a presque 5 ans par F. Giry.
Dernière modification il y a presque 5 ans.
Méta-analyse : Full-Inversion Tillage and Organic Carbon Distribution in Soil Profi les: A Meta-Analysis
  • 1 1 1
  • Auteurs
    D. A. Angers, N. S. Eriksen-Hamel
  • Année de publication
    2008
  • Journal
    Soil Science Society of America
  • Abstract (dans sa langue originale)

    While the adoption of no-till (NT) usually leads to the accumulation of soil organic C (SOC) in the surface soil layers, a number of studies have shown that this effect is sometimes partly or completely offset by greater SOC content near the bottom of the plow layer under full-inversion tillage (FIT). Our purpose was to review the literature in which SOC profiles have been measured under paired NT and FIT situations. Only replicated and randomized studies directly comparing NT and FIT for >5 yr were considered. Profi les of SOC had to be measured to at least 30 cm. As expected, in most studies SOC content was significantly greater (P < 0.05) under NT than FIT in the surface soil layers. At the 21- to 25-cm soil depth, however, which corresponds to the mean plowing depth for the data set (23 cm), the average SOC content was significantly greater under FIT than NT. Moreover, under FIT, greater SOC content was observed just below the average depth of plowing (26–35 cm). On average, there was 4.9 Mg ha−1 more SOC under NT than FIT (P = 0.03). Overall, this difference in favor of NT increased significantly but weakly with the duration of the experiment (R2 = 0.15, P = 0.05). The relative accumulation of SOC at depth under FIT could not be related to soil or climatic variables. Furthermore, the organic matter accumulating at depth under FIT appeared to be present in relatively stable form, but this hypothesis and the mechanisms involved require further investigation.

  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    Le non-labour augmente-t-il le stockage de carbone dans les sols ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    1
    0
  • Le non-labour augmente-t-il le stockage de carbone dans les sols ? Oui ou Non
    0
    1
    0
    0
    0