Titre de l'article

Le thé vert, le vin rouge et des extraits de citron permettent de lutter contre le cancer

Introduction à l'article

Les auteurs rappellent qu'il y a un lien fort entre la nutrition et l'occurence de tumeurs malignes: des régimes riches en végétaux permettraient par exemple de réduire de 30 à 40% l'incidence de tout type de cancer!!!
On sait actuellement que dans certains pays de l'est, tel le Japon, le Vietnam ou les Philippines où la consommation de thé vert est très connue, l'incidence de cancer du sein et de la prostate est plus faibles que dans d'autres pays.
On attribue cet effet à une famille de composés qu'on retrouve dans la plupart des plantes: les polyphénols. Ces polyphénols ont un effet antioxidant qui expliquerait en partie leur effet préventif sur plusieurs maladies dont le cancer.
Le thé vert contient des catéchines issue des feuilles de thé., les citrons contiennent des flavonones et le vin contient du resvératrol et des anthocyanidines. Chacune des molécules qui viennent d'être mentionnée fait partie de la famille des polyphénols.
(adaptation de l'introduction de l'article)

Expériences de l'article

Les chercheurs ont utilisé des souris et des rats à qui on a artificiellement implanté plusieurs types de tumeurs. Ils ont parallèlement récupéré des extraits de thé vert, de citron et de vin rouge qui ont été administré dans l'eau des souris et des rats étudiés alors que les groupes contrôle n'avaient que de l'eau pure sans autre composé.
Les animaux étaient ensuite tués avant d'atteindre un stade où ils auraient pu souffrir de la tumeur et les chercheurs ont regardé la taille des tumeurs chez les animaux morts.
Les chercheurs ont aussi régulièrement fait des prélèvements sanguins chez ces animaux afin d'analyser la toxicité des cancers au cours du temps entre les groupes contrôle et les groupes qui avaient des extraits de thé vert, de citron ou de vin rouge dans leur eau.

Résultats de l'article

Les chercheurs montrent que dans la plupart des souches cancéreuses étudiées et dans les deux modèles (rats et souris) les extraits de thé vert, de vin rouge et de citron ont eu un impact positif en:

  • ralentissant la croissance tumorale
  • réduisant la toxicité du cancer.
Rigueur de l'article

Cet article montre que chez des animaux (souris, rats) infectés par des tumeurs artificielles en laboratoire, des extraits de thé vert, de vin rouge ou de citron ont des effets bénéfiques en réduisant l'impact des tumeurs en question sur la santé.
Bien évidemment, il y a plusieurs limites à cela:

  • c'est une étude chez des rongeurs et non chez l'homme il est donc, comme toujours, très dur de savoir dans quelle mesure ces résultats ont ou non une portée chez l'homme
  • les tumeurs sont "artificielles", c'est-à-dire que c'est les chercheurs qui les ont inoculées, elles ne sont pas d'origine naturelle
  • les extraits ont subi plusieurs traitements avant d'être ajouté dans l'eau des animaux
  • l'étude a été faite sur des animaux à qui on a inoculé des cancers et nous informe donc sur le potentiel thérapeutique de ces extraits, mais on n'a pas d'information sur le caractère préventif des extraits en question
Ce que cet article apporte au débat

Malgré les limites évoquées dans la section "Rigueur de l'article", il reste quand même intéressant de savoir que les polyphénols présents dans le thé vert, le vin rouge et le citron, voire même dans les plantes en général, peuvent avoir une incidence positive sur l'évolution de cancers. Cette étude montre encore une fois que le vin rouge, probablement via le resvératrol, peut, en plus de ses effets positifs sur les maladies cardiovasculaires (cf autres articles de cette controverse) avoir une influence positive sur l'évolution du cancer.

Publiée il y a plus de 4 ans par N. Clairis.
Dernière modification il y a plus de 4 ans.
Article : Green tea, red wine and lemon extracts reduce experimental tumor growth and cancer drug toxicity.
  • 1 1
  • Auteurs
    Zaletok SP, Gulua L, Wicker L, Shlyakhovenko VA, Gogol S, Orlovsky O, Karnaushenko OV, Verbinenko A, Milinevska V, Samoylenko O, Todor I, Turmanidze T
  • Année de publication
    2015
  • Journal
    Experimental Oncology
  • Abstract (dans sa langue originale)

    AIM:
    To evaluate antitumor effect of plant polyphenol extracts from green tea, red wine lees and/or lemon peel alone and in combination with antitumor drugs on the growth of different transplanted tumors in experimental animals.
    MATERIALS AND METHODS:
    Green tea extract (GTE) was prepared from green tea infusion. GTE-based composites of red wine (GTRW), lemon peel (GTRWL) and/or NanoGTE as well as corresponding nanocomposites were prepared. The total polyphenolics of the different GTE-based extracts ranged from 18.0% to 21.3%. The effects of GTE-based extracts were studied in sarcoma 180, Ehrlich carcinoma, B16 melanoma, Ca755 mammary carcinoma, P388 leukemia, L1210 leukemia, and Guerin carcinoma (original, cisplatin-resistant and doxorubicin-resistant variants). The extracts were administered as 0.1% solution in drinking water (0.6-1.0 mg by total polyphenolics per mouse per day and 4.0-6.3 mg per rat per day).
    RESULTS:
    Tumor growth inhibition (TGI) in mice treated with NanoGTE, cisplatin or cisplatin + NanoGTE was 27%, 55% and 78%, respectively, in Sarcoma 180%, 21%, 45% and 59%, respectively, in Ehrlich carcinoma; and 8%, 13% and 38%, respectively in B16 melanoma. Composites of NanoGTE, red wine, and lemon peel (NanoGTRWL) enhanced the antitumor effects of cyclophosphamide in mice with Ca755 mammary carcinoma. The treatment with combination of NanoGTE and inhibitors of polyamines (PA) synthesis (DFMO + MGBG) resulted in significant TGI of P388 leukemia (up to 71%) and L1210 leukemia. In rats transplanted with Guerin carcinoma (parental strain), treatment with GTRW or GTE alone resulted in 25-28% TGI vs. 55-68% TGI in cisplatin-treated animals. The inhibition observed in the case of combination of GTE or GTRW with cisplatin was additive giving 81-88% TGI. Similar effects were observed when combinations of the cytostatics with GTE (or NanoGTE) were tested against cisplatin- or doxorubicin-resistant Guerin carcinoma. Moreover, the plant extracts lowered side toxicity of the drugs. Treatment with GTE, NanoGTE, and NanoGTRW decreased the levels of malondialdehyde in heart, kidney and liver tissue of experimental animals, as well as the levels of urea and creatinine in blood serum, increased erythrocyte and platelet counts, hemoglobin content, and decreased leucocyte counts.
    CONCLUSION:
    The obtained data indicate the prospects for further development of GTE and corresponding nanocomposites as auxiliary agents in cancer chemotherapy.

  • Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    Boire modérement et régulièrement du vin est-il bon pour la santé ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    1
    0
  • Boire modérement et régulièrement du vin est-il bon pour la santé ? Oui ou Non
    0
    1
    0
    0
    0