Titre de l'article

Effet hépatoprotecteur de la substance homéopathique Lycopodium clavatum (Lyc).

Introduction à l'article

Lycopodium clavatum (Lyc) est une substance homéopathique utilisée lors de troubles du tube digestif et des organes accessoires, notamment au niveau du foie. Cela suggère que ce traitement pourrait être adapté à des cas d’hépatites causées par une overdose de paracétamol (Pct).

Expériences de l'article

Trente rats divisés en six groupes ont été utilisés dans cette étude. Les animaux des groupes traités ont reçu pendant 8 jours un traitement Lyc 30CH (0.25mL/jour) puis une dose de 3g/kg de Pct le 8ème jour. Un groupe contrôle positif reçut le même traitement, en remplaçant Lyc 30CH par de l’éthanol 30%. Enfin, un groupe contrôle négatif reçut seulement 30% d’éthanol. Les animaux furent sacrifiés après 24 et 72h pour prélèvement de sang et de tissu. De plus, les taux d’enzymes sériques (aspartate-aminotransferase (AST) et Alanine-aminotransferase (ALT)) caractérisant une atteinte hépatique furent mesurés. Des analyses histologiques et morphométriques des foies ont également été effectuées.

Résultats de l'article

D’après les auteurs, le taux de ALT pour les individus pré-traités par Lyc 30CH est plus faible 24h après injection par rapport aux contrôles positifs. De même, le traitement par Lyc 30CH semble diminuer la nécrose et l’inflammation dans le foie 24h après Pct. Cependant, ces résultats ne sont pas retrouvés 72h après. L’effet hépatoprotecteur semble donc modéré.

Rigueur de l'article

Chaque groupe est constitué de 5 souris. La moitié environ est sacrifiée à 24h, et l’autre moitié à 72h après injection de paracétamol. Les statistiques sont donc effectuées sur 2 individus de chaque, soit, c’est souvent le cas lors d’étude murine car les contraintes expérimentales sont fortes. Cependant, le fait que les différents résultats ne soient pas statistiquement robustes n’autorise pas les auteurs à qualifier Lyc 30 CH d’hépatoprotecteur ; c’est clairement une exagération.

Ce que cet article apporte au débat

Le titre est clairement exagéré. Cet effet hépatoprotecteur n’est pas retrouvé dans toutes leurs expériences, et à toutes les étapes de la “maladie”.

Remarques sur l'article

Il y a un problème dans le choix des groupes, qui rend l'article caduque. L'efficacité est ici déterminée par un degré d'atteinte du foie. Or les 4 groupes de contrôle absorbent de l'alcool à 30% (les doses ne sont pas précisées). Les 2 groupes soumis au produit homéopathique n'absorbent pas d'alcool (le produit homéopathique en question n'en contient pas). Il n'y a donc pas conditions équivalentes entre les groupes témoins et le groupe testé. De plus, l'alcool peut être un facteur important de lésion du foie, ce qui favorise forcément des résultats "positifs" chez le groupe testé.

Publiée il y a plus de 5 ans par T. Lorin et Arnaud Le Gué.
Dernière modification il y a plus de 5 ans.
Article : Hepatoprotective effect of Lycopodium clavatum 30CH on experimental model of paracetamol-induced liver damage in rats
  • Auteurs
    Gustavo Henrique da Silva, Pedro Paulo Barros, Gisele Mara Silva Gonçalves, Matheus Arnosti Landi
  • Année de publication
    2015
  • Journal
    Homeopathy
  • Abstract (dans sa langue originale)

    Introduction
    Homeopathic Lycopodium clavatum is indicated for disorders of the digestive system and its accessory organs, including atony of the liver and liver tissue failure. Tis suggests that it may have action on drug-induced hepatitis, as occurs in paracetamol overdose.

    Purpose
    To evaluate the effectiveness of Lycopodium clavatum 30C (Lyc) as a hepatoprotector against liver damage experimentally induced by paracetamol (Pct) in Wistar rats.

    Methodology
    Thirty animals subdivided into 6 groups were used. Animals from the treated groups were pretreated for 8 days with Lyc 30c (0.25 ml/day), receiving a dose of 3 g/kg of Pct on the 8th day. A positive control group received similar treatment, replacing Lyc 30c with 30% ethanol and a negative control received only 30% ethanol. After 24 and 72 h, the animals were sacrificed for tissue and blood sample collection. Subsequently, enzyme serum measurements indicative of liver damage (aspartate-aminotransferase (AST) and Alanine-aminotransferase (ALT)) and liver histological and morphometric analyses were performed.

    Results
    Pretreatment with Lyc 30c reduced hepatic lesions produced by Pct overdose as evidenced by a significant reduction (p < 0.05) in ALT levels in the LyP 24h-group (901.04 ± 92.05 U/l) compared to the respective control group (1866.28 ± 585.44 U/l), promoted a significant decrease in the number of acinar zone 1 affected by necrosis and inflammatory infiltration (15.46 ± 13.86 clr/cm2 in LyP72 for 73.75 ± 16.60 clr/cm2 in PC72), and inhibition of 1,2-glycol (glycogen) depletion in zone 3 (a significant reduction in Lyc 72 h group animals in comparison to the control group). Significant changes concerning the development of fibrosis or alterations in transaminase levels were not observed after 72 h.

    Conclusion
    Lyc 30c exerted a moderate hepatoprotective effect on acute Pct-induced hepatitis, mainly shown by a histological decrease in necrosis and inflammatory foci, preserved glycogen and other 1,2-glycols in zone 3 and reduced serum levels of ALT and AST.

  • Identifiant unique
    10.1016/j.homp.2014.05.005
  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    L'homéopathie a-t-elle des effets bénéfiques sur la santé autres que par effet placebo ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    2
    0
    0
    1
    0
  • L'homéopathie a-t-elle des effets bénéfiques sur la santé autres que par effet placebo ? Oui ou Non
    0
    2
    0
    0
    0