Titre de l'article

Etude à grande échelle sur les effets de la clothianidine utilisé en enrobage de graine de colza sur des insectes pollinisateurs au nord de l'Allemagne

Introduction à l'article

Les insectes pollinisateurs sont des composants essentiels aux écosystèmes terrestres. Cependant, un déclin des insectes pollinisateurs à été observé ces dernières années. Les néonicotinoïdes sont des pesticides suspectés de participer à ce déclin. Des études à large échelle en champs sont essentielles pour estimer l'impact de ces pesticides sur les insectes pollinisateurs. Cependant ce genre d'étude est plutôt rare. Ici, les auteurs réalisent une étude s'intéressant a l'effet de la clothianidine sur des populations d'abeilles domestiques (Apis mellifica) , de bourdons (Bombus terrestris) et d'abeilles sauvages (Osmia bicornis). Les résultats de cette étude ont été publiés dans quatre articles (un article décrivant le protocole expérimental et les trois autres articles décrivant les résultats obtenus pour chaque insecte pollinisateurs). Cette référence correspond à l'article décrivant le protocole expérimental appliqué.

Expériences de l'article

96 ruches d'abeilles, 120 ruches de bourdons et 96 nids d'abeilles sauvages sont répartis sur deux zones géographiques relativement éloignées (1.9 km): une zone traitée et une zone non traitée. La zone traitée est composée d'un grand nombre de champs de colza traités avec de la clothianidine utilisée en enrobage de graine (produit commercial : Elado). La zone non traité comporte une surface équivalente en colza mais ce dernier n'est pas traité.
Les auteurs analysent ensuite divers paramètres pour évaluer l'effet de la clothianidine sur les insectes pollinisateurs. Par exemple, ils évaluent le nombre d'individus travailleurs dans les colonies d'abeilles domestiques et de bourdons et la capacité des abeilles sauvages à former des nids.

Résultats de l'article

Les auteurs ne remarquent aucun effet statistiquement significatif des néonicotinoïdes sur les populations d'insectes étudiées.
Les auteurs se demandent cependant si les deux zones étudiées sont suffisamment similaires entre elles pour qu'il n'y ait pas de facteurs confondants. Ils comparent notamment l'ensemble des cultures présentes sur les champs. Aucune différence majeure entre les deux sites n'est observée. Ils quantifient également la quantité de pesticide présent dans le nectar et le pollen des fleurs traités. Ils remarquant que de la clothianidine peut être retrouvée à l'état de trace dans les champs avant traitement. Cependant, cette quantité d'insecticide retrouvée est vraiment très faible et n'est pas retrouvée dans tous les sites testés.

Rigueur de l'article

Les auteurs réalisent un traitement statistique de leurs données. De plus, ils étudient trois espèces d'insectes pollinisateurs.
Cependant, des traces de pesticides sont retrouvées dans le site contrôle, ce qui pourrait biaiser les résultats obtenus.
Les deux sites ne sont pas si éloignés que ça (1.9 km), certains auteurs préconisent au moins 3 km de distance entre les champs traités et non traités.
Les auteurs utilisent certes plusieurs ruches et nids, mais ils s'intéressent à une seule zone géographique. Autrement dit, les auteurs font de la pseudoréplication. Cette méthode permet de limiter les effets confondants mais l'idéal serait d'étudier un grand nombre de zones différentes. Cependant ce genre d'étude coute très cher.
Aussi, les auteurs ne s'intéressent qu'à l'effet d'un seul néonicotinoïde et pas à des combinaisons de pesticides.
Enfin, les auteurs ne s'intéressent pas aux effets à long terme des néonicotinoïdes. Une étude sur plusieurs années serait préférable.

Ce que cet article apporte au débat

Cet article montre que les néonicotinoïdes ne semblent pas avoir d'effet dans des conditions en champs.
Cette étude est importante car c'est une des première étude en champs à utiliser des outils statistiques pour montrer qu'il n'y a pas d'impact statistiquement significatif des néonicotinoïdes sur les insectes pollinisateurs.

Publiée il y a presque 2 ans par T. Prévitali et Noun MAGDY.
Dernière modification il y a presque 2 ans.
Article : Large-scale monitoring of effects of clothianidin dressed oilseed rape seeds on pollinating insects in Northern Germany: implementation of the monitoring project and its representativeness
  • 1 1
  • Auteurs
    Fred Heimbach, Anja Russ, Maren Schimmer, Katrin Born
  • Année de publication
    2016
  • Journal
    Ecotoxicology
  • Abstract (dans sa langue originale)

    Monitoring studies at the landscape level are complex, expensive and difficult to conduct. Many aspects have to be considered to avoid confounding effects which is probably the reason why they are not regularly performed in the context of risk assessments of plant protection products to pollinating insects. However, if conducted appropriately their contribution is most valuable. In this paper we identify the requirements of a large-scale monitoring study for the assessment of side-effects of clothianidin seed-treated winter oilseed rape on three species of pollinating insects (Apis mellifera, Bombus terrestris and Osmia bicornis) and present how these requirements were implemented. Two circular study sites were delineated next to each other in northeast Germany and comprised almost 65 km2 each. At the reference site, study fields were drilled with clothianidin- free OSR seeds while at the test site the oilseed rape seeds contained a coating with 10 g clothianidin and 2 g beta-cyfluthrin per kg seeds (Elado®). The comparison of environmental conditions at the study sites indicated that they are as similar as possible in terms of climate, soil, land use, history and current practice of agriculture as well as in availability of oilseed rape and non-crop bee forage. Accordingly, local environmental conditions were considered not to have had any confounding effect on the results of the monitoring of the bee species. Furthermore, the study area was found to be representative for other oilseed rape cultivation regions in Europe.

  • Identifiant unique
    10.1007/s10646-016-1724-9
  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    L'utilisation des néonicotinoïdes a-t-elle un impact sur les populations d'insectes pollinisateurs ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    1
    0
    0
  • L'utilisation des néonicotinoïdes a-t-elle un impact sur les populations d'insectes pollinisateurs ? Oui ou Non
    0
    0
    0
    0
    1