Titre de la review

Diminution du méthane entérique par la prise en charge nutritionnelle

Résumé de la review

Chez les ruminants, le méthane (CH4) produit au cours des fermentations entérique est rejeté dans l’atmosphère représentant à la fois une perte sur la quantité d’énergie fixée par les animaux d’élevage mais surtout une contribution aux gaz à effet de serre. Si l’aspect énergétique était largement étudié jusqu’alors, ces dernières années les recherches ce sont surtout penchées sur l’impact climatique de tels rejets. Cette revue discute des possibilités de gestion nutritionnel afin d'atténuer ses émissions de CH4 entérique des ruminants. De plus, cet état des lieux se concentre principalement sur les données in vivo disponibles pour chaque stratégie de réduction des émissions de CH4 et identifie également les besoins et les possibilités de recherche futures.
Il existe plusieurs stratégies susceptibles d'être mis en oeuvre par les éleveurs afin de réduire les émissions de CH4 telles la complémentation de lipides et d'ionophores dans les régimes alimentaires. L'addition de lipides à des taux optimum permet de réduire les émissions de CH4 en diminuant la fermentation entérique de la matière organique, l'activité des bactéries méthanogènes, le nombre de protozoaires et de lipides riches en acides gras insaturés. Les ionophores tels que la monensine sont des antimicrobiens généralement utilisés pour contrôler le ballonnement de part ses effets anti-méthanogènes, et améliorer l'efficacité de la production de viande et de lait. L'abaissement de la production de CH4 par la monensine est dose-dépendante (>24 partie par million ≃1 mg.L-1).
D'autres pratiques peuvent potentiellement être prométteuses telles que l'amélioration de la gestion des pâturages, le remplacement des ensilages d'herbe par l'ensilage de maïs, ou encore l'utilisation de certaines légumineuses.
Améliorer la qualité du pâturage est considéré comme un moyen de réduire les émissions de CH4. En outre, remplacer les ensilages d'herbes par une alimentation à base de mais ou de colza qui offrent généralement des rendements élevés de matière sèche, facilement digérables. En effet, ces fourrages riches en amidon réduisent le temps de séjour dans le rumen des aliments limitant donc la fermentation ruminale et favorisant la digestion postruminale réduisant ainsi les émissions de méthane.
Plusieurs nouvelles stratégies sont également en cours d'étude comme par exemple, la supplémentation alimentaire avec des saponines (effets anti-protozoaires) ou encore l'utilisation de produits à base de levures issues de Saccharomyces cerevisiae cependant des recherches plus approfondies sont necessaires pour confirmer leur efficacité.

Rigueur de la review

La plupart des études sur les réductions de CH4 de ruminants en raison de la gestion de l'alimentation sont à court terme et ciblée uniquement sur les changements dans les émissions entériques. Les recherches futures doivent examiner la viabilité à long terme de telles réductions dans la production de CH4 et les impacts sur l'ensemble du budget de gaz à effet de serre due à l'élevage.
Des études plus approfondies sont necessaires pour certaines stratégies afin de confirmer leur efficacité. En ce qui concerne l'utilisation de mais ou de colza, il conviendrait d'utiliser toutes les parties non comestibles par l'homme pour plus de rentabilité.
Pour finir, il existe de grandes variabilités de réponses parmi les sources de saponine et de tanin, ce qui empêcherait à terme que ces stratégies soient efficaces...

Ce que cette review apporte au débat

Cette review met en exergue de nombreuses stratégies d'atténuation et d'amélioration d'élevage afin de réduire les émissions de CH4. De plus, elle fait également un état des lieux des possibles pistes à explorer comme futures stratégies. Elle donne ainsi un avenir potentiellement durable à l'élevage.

Publiée il y a presque 4 ans par Sohini.
Dernière modification il y a presque 4 ans.
Review : Nutritional management for enteric methane abatement: a review
  • 1 1
  • Auteurs
    Beauchemin, K. A., Kreuzer, M., O'mara, F., & McAllister, T. A.
  • Année de publication
    2008
  • Journal
    Animal Production Science, 48(2), 21-27.
  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    L'élevage, un avenir durable pour l'environnement ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    1
    0
  • L'élevage, un avenir durable pour l'environnement ? Une solution durable ou Pas durable
    0
    0
    1
    0
    0