Titre de la review

Restauration des rivières et protection contre les inondations, controverse ou synergisme ?

Résumé de la review

Cette review commence avec un passage en revue de l'état de dégradation des rivières à l'échelle mondiale, et des projets de restaurations associées. Depuis 6000 ans, les humains ont altéré les lits des rivières et des fleuves, modifiant leur hydrologie. En Europe, la dégradation des rivières s'est accélérées progressivement depuis 500 ans, via la canalisation, le contrôle du flux d'eau par la construction d'écluses et autres défenses contre la crue. Les habitats riverains ont été fragmentés et les zones humides ont été asséchées pour laisser place à des zones urbaines ou industrielles. Depuis les années 1800, la construction de barrages a débutée pour la production électrique et de réserves en eau potable. Au total, 80% du flux d'eau des rivières d'Europe est affecté par des mesures de régulation du courant. Au cours du 20ème siècle, la pollution de l'eau est devenue un problème majeur. Toutefois, des projets de réhabilitation ont vu le jour dès les années 1960 avec des résultats remarquables (_p.ex _ le retour d'espèces piscicoles dans le Thames; l'amélioration de la qualité de l'eau dans le Rhin).
La canalisation altère majoritairement l'ensemble d'un cours d'eau. La plupart des projets de réhabilitation écologique se concentre sur la morphologie du lit. Néanmoins, ces projets sont limités par l'urbanisation croissante des plaines humides inondables, alors qu'ils jouent un rôle important dans la régulation du flux des rivières et améliore leurs conditions écologiques. Les projets de réhabilitation partent souvent d'un constant local ou régional, ainsi qu'une perte de services écosystémiques associés aux rivières. Ces projets ont une volonté commune de revenir à un état "antérieur". Il est cependant impossible de définir précisément l'état auquel on souhaite revenir, car se défaire de toute influence humaine n'est pas possible et les connaissances sont limitées.
Un second point sur la réhabilitation, est qu'elle doit présenter une vision large de l'écologie fluviale, au lieu de se focaliser sur une espèce particulière. La réintroduction d'une espèce peut, d'un point de vue écologique avoir aussi des conséquences néfastes à court terme si l'écosystème n'est pas restauré dans son ensemble. C'est pourquoi l'habitat est le concept central de ces projets.

Les inondations sont des phénomènes de plus en plus fréquent, du fait du changement climatique. L'intensité et les dégâts de ces inondations sont très souvent fortement amplifiés par l'être humain. La forte densité de population le long des cours d'eau et des deltas à l'échelle mondiale augmente la vulnérabilité liée aux inondations. De ce fait, le danger des inondations dues aux crues est directement lié aux activités humaines. Cependant, les terres humides et inondables sont parmi les plus fertiles du monde, c'est pourquoi les populations se concentrent dans ces zones.
Durant le dernier siècle, des ouvrages techniques très importants ont été mis en place pour contrer ces risques d'inondations. De très importantes digues ont été mises en place pour protéger les zones fortement peuplées. Cependant, depuis les inondations des années 1990 en Europe, le modèle technique a montré qu'il ne pouvait être protecteur dans sa globalité. Une vision de la protection contre les crues a changée, pour laisser la place à une nouvelle en faveur de la protection de l'hydrologie et de écologie des systèmes fluviaux à l'échelle européenne. Il s'agit maintenant de laisser de l'espace aux rivières. Cette nouvelle orientation limite la construction dans les zones à risques et propose de réhabiliter écologiquement les zones humides nécessaires à la protection contre la crue. La protection peut se baser sur la topographie du terrain et les écosystèmes bordant le cours d'eau. Ainsi, ces nouveaux modèles de gestion de l'eau montrent que la restauration écologique n'est pas incompatible (dans sa mise en place) avec la protection contre les inondations à plus larges échelles.

Ce que cette review apporte au débat

Cette review synthétise très bien l'état des cours d'eau et leurs histoires avec les activités humaines, mais aussi l'histoire des projets de réhabilitation et leurs intérêts pour la protection contre les crues. Les auteurs mettent en lumière que la protection contre les inondations à une large échelle n'est pas antagoniste à la protection écologique des cours d'eau en leur laissant de "la place" ( i.e mouvements naturels moins contraints dans l'espace et le temps). C'est donc une source de première importance dans la compréhension de la controverse.

Publiée il y a plus d'un an par P. Collart et collaborateurs..
Dernière modification il y a plus d'un an.
Review : River restoration and flood protection : controversy or synergism ?