Titre de l'article :

Des réactions différentielles de la part des adultes selon le sexe des nourrissons qui essayent de communiquer avec eux détermineraient leur dévelopement ultérieur


Résultats de l'article :

Cet article affirme que des enfants situés dans la période de 13 à 14 mois après la naissance ne présentent aucune différence de comportement entre les deux sexes, en particulier en ce qui concerne leurs tentatives de communication avec des adultes. Il rajoute cependant que les adultes, eux, réagissent très différement selon si c'est un garçon ou une fille qui fait appel à eux: les adultes sur-réagiraient à tout appel émanant d'une fille alors qu'ils ne sont attirés par les cris des garçons que si leurs cris sont intenses. Ils remarquent enfin que 11 mois plus tard, ils ont pu constater qu'il y a des différences notables dans le comportement des garçons face aux filles: les garçons s'affirmant plus alors que les filles communiquaient plus vers leurs professeurs. Ils en concluent que les adultes se basent sur leurs a priori sur les sexes pour voir s'il faut intervenir ou non quand un enfant faut appel à eux et, de ce fait, ils perpétueraient le cycle des stéréotypes en question.

Rigueur de l'article :

Si l'étude est intéressante en soi, on peut discerner plusieurs failles

  • seuls 34 enfants ont été étudiés
  • vu les conditions "naturelles" de l'expérience, aucun vrai contrôle n'a pu être fait: si les enfants évoluent naturellement vers une différentiation du comportement indépendamment de l'attitude des adultes vers eux dans cette période de 13-14mois après la naissance , l'argument sociologique ne tiendrait plus la route
  • de même, on n'a pas d'information sur la nature naturelle et/ou sociale du comportement des adultes envers les enfants: si les adultes se comportement ainsi parce qu'ils y sont déterminés, alors ce n'est pas qu'une question de stéréotype
Ce que cet article apporte au débat :

Cet article suggère que les stéréotypes peuvent influencer le comportement des enfants très tôt au cours du développement. Cependant les conclusions restent à confirmer avant d'en tirer des conséquences trop hâtivement.

Publiée il y a environ 3 ans par N. Clairis.
Dernière modification il y a environ 3 ans.