Titre de l'article

Effet du champ magnétique statique sur le succès d'éclosion, la croissance, la mortalité et l'absorption du sac vitellin du grand brochet nordique Esox lucius

Introduction à l'article

Les poissons font partie des espèces utilisant les champs magnétiques naturels émis par la terre comme boussole. D'après la littérature, certains poissons peuvent être perturbés s'ils sont dans un milieu où le champ magnétique est déformé. L'effet du champ magnétique anthropique sur les écosystèmes aquatiques n'a cessé de croître en raison d'un nombre croissant de câbles sous-marins transférant le courant électrique, tel que les parcs éoliens. Les études existantes déterminent fréquemment l'effet substantiel de l'exposition des poissons aux champs magnétiques à chaque étape de leur développement, y compris les premiers stades de la vie. Cependant, le succès d'éclosion, le taux de croissance et la survie des larves de poisson exposées à un champ magnétique n'ont pas encore été suffisamment étudiés.

Expériences de l'article

Les oeufs et les larves d'E. lucius ont été soumis à un champ magnétique statique de 10 milliteslas (mT) pendant la phase embryonnaire et au cours des six premiers jours après l'éclosion, à la période où les larves de cette espèce dans l'environnement naturel sont attachées au substrat artificiel. Par la suite, les paramètres morphométriques de 50 spécimens de chacun des quatre réservoirs ont été mesurés au moyen d'un système d'analyse d'image et comprenaient : la longueur standard (SL), la hauteur du corps (BH), la longueur du sac vitellin (YSL) et la hauteur du sac vitellin (YSH). SL et BH ont été utilisés pour calculer l'indice de condition du poisson. YSL et YSH ont été utilisés pour calculer l'indice de taille du sac vitellin. Une série de t tests a été utilisée pour analyser les différences entre les répliques au sein d'un échantillon donné et entre les échantillons du champ magnétique et du contrôle.

Résultats de l'article

Aucun effet statistiquement significatif d'un champ magnétique n'a été enregistré sur le succès d'éclosion, sur la mortalité des larves, sur la taille des larves à l'éclosion et leur taux de croissance au cours des six premiers jours de vie. Cependant, un effet significatif d'un champ magnétique a été observé sur le moment de l'éclosion (un jour plus tôt dans un champ magnétique), la taille du sac vitellin sur 1 DPH (plus petit dans un champ magnétique) et le sac vitellin temps d'absorption (plus rapide dans un champ magnétique). Ce temps d'absorption plus rapide du sac vitellin a été relié à une augmentation du taux métabolique. Même si ces effets semblent avoir des effets négatifs, en raison du fait qu'un plus grand sac vitellin à l'éclosion et son utilisation plus lente permettent de disposer de plus de temps pour trouver de la nourriture et commencer avec succès la première tétée, le risque réel d'augmentation de la mortalité des larves due à ces facteurs semble être négligeable.

Rigueur de l'article

Ce travail a été réalisé dans des conditions expérimentales. De plus, les auteurs ont utilisé une valeur de champs magnétiques statiques beaucoup plus élevés que ce que l'on peut observer dans des conditions d'environnement naturel, que ça soit dans l'environnement naturel le long de câbles ou d'autres constructions sous-marines artificielles.

Ce que cet article apporte au débat

Cette étude montre que le champ magnétique statique d'intensité relativement élevée (10 mT) appliqué dans cette étude dans des conditions expérimentales n'a pas entraîné une mortalité plus élevée ni un taux de croissance plus faible des embryons ou des larves sous son influence. Les seuls effets significatifs restent négligeables. Comme ces niveaux d'intensités sont rares dans l'environnement naturel, les champs magnétiques provenant d'installation offshore semblent être peu dangereux pour l'ichtyofaune.

Publiée il y a plus de 2 ans par L. Delteil.
Dernière modification il y a plus de 2 ans.
Article : Effect of static magnetic field on the hatching success, growth, mortality, and yolk-sac absorption of larval Northern pike Esox lucius
  • 1
  • Auteurs
    D.P. Fey, M. Greszkiewicz, Z. Otremba, E. Andrulewicz
  • Année de publication
    2019
  • Journal
    Science of The Total Environment
  • Abstract (dans sa langue originale)

    The effect of anthropogenic magnetic field on water ecosystems has been constantly growing as a result of an increasing number of underwater cables transferring electric current. Northern pike were subjected to a static magnetic field (emitted by DC cables) of 10 milliteslas (mT) during the embryonic phase and in the first six days post-hatching (DPH), in the period when larvae of this species in the natural environment are attached to artificial substrate. No statistically significant effect of a magnetic field was recorded on the hatching success (87.1% in the magnetic field and 83.3% in the control) or on larvae mortality (54.5% in magnetic field and 54.3% in control). The size of larvae at hatching (9.84 mm SL in a magnetic field and 9.86 mm SL in a control) and their growth rate during the first six days of life (0.52 mm·day−1 in a magnetic field and 0.53 mm·day−1 in a control) were also almost the same – no statistically significant differences. A significant effect of a magnetic field, however, was observed on the time of hatching (one day earlier in a magnetic field than in a control), yolk-sac size on 1 DPH (smaller in a magnetic field), and yolk-sac absorption time (faster in a magnetic field). Faster yolk-sac absorption time in a magnetic field was interpreted as an indication of increased metabolic rate. Even if some negative consequences may be expected as a result of shorter time until first feeding, the actual risk for increased Northern pike larvae mortality due to those factors seems to be negligible. Although it cannot be excluded that higher than 10 mT magnetic field values are hazardous for fish larvae, such values do not occur in the natural environment (e.g. along underwater cables).

  • Identifiant unique
    https://doi.org/10.1016/j.scitotenv.2018.07.427
  • Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    Les parcs éoliens offshore : favorables ou néfastes pour l'ichtyofaune ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    0
    0
  • Les parcs éoliens offshore : favorables ou néfastes pour l'ichtyofaune ? Favorable ou Néfaste
    0
    0
    1
    0
    0