Titre de l'article

Un test empirique de l'hypothèse de la sélection de parentèle pour l'homosexualité mâle.

Introduction à l'article

L'hypothèse de la sélection de parentèle dit que, si l'homosexualité est déterminée génétiquement, alors un tel gène pourrait se maintenir dans une population si la baisse de valeur sélective, entraînée par la non reproduction, est compensée par une hausse de valeur sélective des apparentés grâce à un comportement altruiste à leur égard (A new group-selection model for the evolution of homosexuality).

De nombreuses études ont tenté de tester cette hypothèse, donnant des résultats la confirmant, mais soit de manière indirecte (extrapolation), soit de manière peu rigoureuse. Dans cette étude, les auteurs vont chercher à tester cette hypothèse en Angleterre.

Expériences de l'article

Les auteurs ont cherché à comparer le comportement altruiste des hommes homosexuels (60 individus) et hétérosexuels (60 individus) envers les membres de leurs familles. Pour cela, les participants de l'étude ont dû remplir un questionnaire se décomposant en :

  • Une première partie demandant des informations sociales (âge, niveau d'études, revenus...).

  • Une deuxième partie quantifiant l'affinité générale envers les apparentés (niveau d'attachement), la générosité (émotionnelle et financière), et le comportement avunculaire.

  • Une troisième partie se focalisant sur des membres particuliers de la famille (mère, père, sœurs...). Les auteurs ont regardé la distance séparant l'individu au membre de sa famille, les flux d'argents existants, et l'attachement envers ce membre de la famille.

Résultats de l'article

Les principaux résultats de l'étude sont que :

  • Les hommes homosexuels ne sont pas significativement plus proches, plus généreux (émotionnellement et financièrement), et plus avunculaires envers les membres de leur famille que les hommes hétérosexuels .

  • Il n'y a pas non plus de différences significatives pour l'attachement, la distance, et les flux d'argent envers des membres particuliers de la famille entre les hommes homosexuels et hétérosexuels.

Rigueur de l'article

Les individus bisexuels sont exclus de l'étude, il pourrait être intéressant de les inclure dans de prochaines études.

Ce que cet article apporte au débat

Cet article remet en cause les précédents résultats qui donnaient du poids à l'hypothèse de la sélection de parentèle. Cette étude montre de manière directe que lorsque le protocole est sérieux, et que la question est directement testée, on ne trouve pas de support pour cette hypothèse.

Par la suite, d'autres études confirmeront les résultats de cet article dans les pays occidentaux, mais dans des pays asiatiques, l'hypothèse de la sélection de parentèle a été confirmée (Kin selection and male androphilia in Samoan fa'afafine☆), même si cela reste très contexte dépendant (Sexual Orientation in Men and Avuncularity in Japan: Implications for the Kin Selection Hypothesis).

Publiée il y a plus de 2 ans par J. Clo et A. Champreux.
Dernière modification il y a plus de 2 ans.
Article : An Empirical Test of the Kin Selection Hypothesis for Male Homosexuality
  • 1 1 1
  • Auteurs
    Qazi Rahman & Matthew S. Hull
  • Année de publication
    2005
  • Journal
    Archives of Sexual Behavior
  • Abstract (dans sa langue originale)

    The current investigation, following Bobrow and Bailey (2001), aimed to test the kin selection theory of homosexuality in humanmales using a survey design.Atotal of 60 heterosexual and 60 homosexual men from England completed items measuring psychological and behavioral indices of “special design” as predicted by adaptation due to kin selection. There were no significant differences between heterosexual and homosexual men in general familial affinity, generous feelings (willingness to provide financial and emotional resources), and benevolent tendencies (such as willingness to babysit). These remained non-significant after co-varying for level of personal income (higher among homosexual men), psychological gender, and interest in children. Overall, little support was found for the kin selection theory in a community sample.

  • Identifiant unique
    10.1007/s10508-005-4345-6
  • Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    Y a-t-il un avantage adaptatif à l'homosexualité ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    1
    0
  • Y a-t-il un avantage adaptatif à l'homosexualité ? Oui ou Non
    0
    0
    0
    1
    0