Titre de l'article

La chasse comme source d'espèces exotiques : un bilan européen

Introduction à l'article

Les espèces exotiques envahissantes sont l'un des facteurs directs les plus importants de la perte de biodiversité et de la dégradation des écosystèmes. La faune est fréquemment introduite afin de créer ou d'améliorer les possibilités de chasse, en particulier lorsque les espèces indigènes de gibier se font rares. Une des techniques utilisées dans la gestion du gibier est la re-localisation d'espèces fauniques en vue de leur introduction ou de leur la réintroduction.
Les objectifs de cette étude sont :

  • définir le rôle relatif des introductions d'espèces exotiques,
  • évaluer l'évolution temporelle du nombre d'espèces introduites,
  • évaluer l'importance relative des différents taxons,
  • identifier les schémas de similarité dans la composition des espèces de gibier introduites dans les pays
  • évaluer les facteurs démographiques humains sous-jacents qui favorisent leur diversité.
Expériences de l'article

Collecte de données
-Identification des espèces qui, selon la bibliographie consultée, ont été introduites principalement à des fins de chasse.
-Identification des processus d'invasion pour chaque espèce . Les étapes du processus d'invasion sont: '' Éteint '', '' Non établi '', '' Etabli '' et '' Invasive ''
-Calcul de la proportion d'espèces de mammifères et d'oiseaux présentes dans chaque stade envahissant

Analyses
Des analyses de regroupement sont réalisés afin d'étudier les similitudes dans la composition en espèces dans les différents pays étudiés. Des analyses de classification hiérarchiques ont été effectuées en utilisant la méthode de Ward, chaque groupe est étudié afin de décrire la distribution de la composition des espèces. De plus, afin de déterminer les facteurs démographiques humains sous-jacents par espèce.

Résultats de l'article

D'après les résultats, 93 espèces ont été introduites pour la chasse au cours du dernier siècle. Au moins 25% des 68 espèces de mammifères exotiques et 25,8% des 31 espèces d'oiseaux exotiques sont chassées dans leur aire de répartition non indigène. De plus, les résultats montrent que 56,1% des oiseaux et 60,6% des mammifères introduits à des fins de chasse se sont établis avec succès dans la nature. Néanmoins, l'introduction de ces espèces n'a pas été uniforme.

Les analyses de regroupement ont montré trois groupes principaux de pays:

  • pays d'Europe de l'Est avec un faible nombre d'introductions
  • pays du Nord, d'Europe centrale ainsi que la Russie avec un taux moyen d'introduction
  • pays comme le Royaume-Uni, la France, l'Espagne ou l'Italie avec le plus grand nombre d'espèces gibier introduites

Pour finir, les résultats montrent que la taille du pays, la densité de population humaine et le pourcentage de chasseurs sont associés positivement au nombre total d'espèces introduites.

Ce que cet article apporte au débat

La chasse semble être une motivation majeure pour l'introduction d'espèce en Europe. L' article souligne l'existence de deux motivations principales : diversifier le nombre d'espèces et remplacer les espèces indigènes en déclin. Les résultats montrent qu'une plus forte proportion de chasseurs entraîne l'augmentation d'espèces de gibier introduites.

Les espèces introduites ont des impacts négatifs sur les espèces indigènes, tel que la prédation, la compétition, les maladies et l'altération de l'habitat. Des stratégies de gestion de la chasse fondées sur des preuves scientifiques devraient donc être mises en oeuvre pour assurer la conservation de la biodiversité. Leurs objectifs pourraient être, par exemple, de stimuler les espèces de gibier indigènes ou d'un point de vue écologique, les espèces exotiques devraient être retirés de leur aire de répartition non indigène.

En somme, les espèces exotiques envahissante semblent exercer une pression croissante sur la biodiversité mondiale.

Figure
Légende :

Nombre d'invasions de vertébrés terrestres envahissants en Europe au cours du siècle dernier, associée à des voies particulières d'introduction.

( source: adapté de DAISIE EuropeanInvasive Alien Species Gateway; http://www.europe-aliens.org )

Publiée il y a plus d'un an par N. Gerbert et M. Ducros.
Dernière modification il y a environ un an.
Article : Hunting as a source of alien species: a European review
  • 2
  • Auteurs
    Antonio J. Carpio . Jose´ Guerrero-Casado . Jose´ A. Barasona . Francisco S. Tortosa . Joaquı´n Vicente . Lars Hillstro¨m . Miguel Delibes-Mateos
  • Année de publication
    2016
  • Journal
    Springer International Publishing Switzerland
  • Abstract (dans sa langue originale)

    Hunting activities are responsible for the translocation and restocking of millions of animals throughout Europe, including the introduction of alien species. In a context of the growing use of game translocations and of increasing concern about the impact of biological invasions, our goal is to review the role of alien species introduced primarily for hunting purposes on the European scale. In particular, we explore: (1) the relative importance of game species in the context of alien species introductions; (2) the temporal evolution of the number of species introduced for hunting purposes; (3) the contribution of different taxa; (4) the pattern of introduced game species composition across countries (in terms of similarity), and (5) the underlying human demographic factors driving the diversity of introduced game species per country. According to our results, 24.3% of the mammals and 30.2% of the birds introduced into Europe during the last century were released primarily for hunting purposes, in total, 93 species (63 birds and 36 mammals), the most important taxa being Artiodactyls, Anseriformes and Galliformes. The species composition differed among countries, with a higher diversity of introduced game species in larger countries and in those with a higher human population density and proportion of hunters. This review stresses that hunting was a significant pathway for the introduction of invasive species into Europe in the last century. Since some of the game species introduced have had severe environmental impacts on many European regions, and introductions of non-native game species are still occurring, it is essential to improve regulations and increase public awareness regarding invasive game animals. This will help to preserve biodiversity and improve the sustainability of current hunting schemes in increasingly managed European ecosystems.

  • Identifiant unique
    10.1007/s10530-016-1313-0
  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    La chasse peut-elle être bénéfique à la biodiversité ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    1
    0
  • La chasse peut-elle être bénéfique à la biodiversité ? Oui ou Non
    0
    0
    0
    2
    1