Titre de l'article

Les croyances sur notre mémoire orientent le biais mémoire dans la prise de décision basée sur les valeurs

Résultats de l'article

L'article montre que l'on se rappelle mieux des options dont on se souvient mieux et que ceci est basé sur la croyance que, en moyenne, on se souviendrait mieux des bonnes options.

Ce que cet article apporte au débat

Cet article montre que l'on associe une plus grande valeur à une option dont on se rappelle mieux à cause de ce biais cognitif. Or, la publicité est intégralement basée sur ce principe: on harcèle le cerveau des gens de stimuli évoquant le nom de la marque à la télévision, à la radio, sur internet, sur les panneaux publicitaires dans les villes et dans les transports en commun, sur les téléphones, etc. Ce phénomène engendre un biais mémoriel: à force de voir le nom d'une marque, on s'en rappelle mieux et donc on lui accorde plus de valeur que pour une marque dont on a jamais entendu parler auparavant même si elle est qualitativement et/ou financièrement plus intéressante.

Publiée il y a environ 2 ans par N. Clairis.
Dernière modification il y a environ 2 ans.
Article : Memory Beliefs Drive the Memory Bias on Value-based Decisions
  • 1 1
  • Auteurs
    Tehilla Mechera-Ostrovsky, Sebastian Gluth
  • Année de publication
    2018
  • Journal
    Scientific Reports
  • Abstract (dans sa langue originale)

    For many value-based decisions, people need to retrieve relevant information from their memory. In our
    previous work, we have shown that memory biases decisions in the sense that better-memorized choice
    options are preferred, even if these options are comparatively unattractive. However, the cognitive
    mechanisms that drive this memory bias remain unclear. In the current pre-registered study, we tested
    the hypothesis that the memory bias arises because people believe they remember better options more
    often than worse options. Specifically, we predicted a positive correlation between the memory bias
    on value-based decisions and the belief in value-dependent memory performance. This prediction was
    confirmed. Additional exploratory analyses revealed that memory performance was indeed higher for
    more attractive options, indicating that letting decisions be influenced by memory can be an adaptive
    strategy. However, the memory bias persisted after correcting for this effect, suggesting that it is not
    simply an artifact of unequal memory performance. Our results highlight a critical influence of beliefs
    on behavior and add to an emerging understanding of the role of memory in shaping value-based
    decisions.

  • Identifiant unique
    10.1038/s41598-018-28728-9
  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    La publicité exploite-t-elle notre inconscient ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    0
    1
  • La publicité exploite-t-elle notre inconscient ? Oui ou Non
    0
    0
    0
    0
    0