Titre de l'article

Le réchauffement des océans ne prend pas de pause, mais il se déplace vers les eaux profondes et échappe ainsi aux mesures de surface.

Introduction à l'article

Cet article part du constat suivant : des ralentissements dans l'augmentation de la température des eaux de surface ne sont pas cohérentes avec l'augmentation de la quantité totale de chaleur dans le système climatique. Les auteurs tentent donc de comprendre où cet excès de chaleur est passé.

Expériences de l'article

Les auteurs utilisent plusieurs modèles informatiques de simulation du climat.

Résultats de l'article

L'article montre que ce sont les eaux profondes qui absorbent plus de chaleur pendant les périodes de pause, qui sont finalement assez communes. Les profondeurs se réchauffent, mais comme les mesures de températures sont en général faites à la surface des océans, les scientifiques qui n'observent que ces données pensent que le réchauffement est en "pause". Il s'est en fait simplement déplacé.

Ce que cet article apporte au débat

Cet article est important car il prouve que les pauses apparentes dans le réchauffement climatique n'existent en fait pas : il s'agit de pauses dans l'évolution de certains indicateurs utilisés pour décrire ce réchauffement global, mais qui ne présagent pas de l'évolution d'autres indicateurs, moins souvent pris en compte (par exemple la température des eaux profondes).

En résumé, si les symptômes visibles du changement climatique peuvent parfois sembler en pause, cela ne veut pas dire pour autant que le réchauffement lui-même s'arrête.

Figure
Légende :

En vert, les périodes "normales", en rouge, celles où une pause du réchauffement est mesurée.

A gauche, les deux barres représentent l’énergie totale entrant dans le système climatique par l'atmosphère. Cette énergie se convertit en chaleur qui réchauffe les océans.

Les trois couples de barres à droite représentent les tendances au réchauffement de 3 couches d'océan de profondeurs différentes. Le graphique montre bien que le réchauffement est plus important dans les eaux de surface pendant les périodes normales (en vert), et qu'il est au contraire plus important en profondeur pendant les périodes de pause (en rouge).

Publiée il y a plus de 5 ans par F. Giry.
Dernière modification il y a plus de 5 ans.
Article : Model-based evidence of deep-ocean heat uptake during surface-temperature hiatus periods
  • 1 1
  • Auteurs
    Gerald A. Meehl, Julie M. Arblaster, John T. Fasullo, Aixue Hu, Kevin E. Trenberth
  • Année de publication
    2011
  • Journal
    Nature Climate Change
  • Abstract (dans sa langue originale)

    There have been decades, such as 2000–2009, when the observed globally averaged surface-temperature time series shows little positive or even slightly negative trend (a hiatus period). However, the observed energy imbalance at the top-of-atmosphere for this recent decade indicates that a net energy flux into the climate system of about 1 W m−2 should be producing warming somewhere in the system. Here we analyse twenty-first-century climate-model simulations that maintain a consistent radiative imbalance at the top-of-atmosphere of about 1 W m−2 as observed for the past decade. Eight decades with a slightly negative global mean surface-temperature trend show that the ocean above 300 m takes up significantly less heat whereas the ocean below 300 m takes up significantly more compared with non-hiatus decades. The model provides a plausible depiction of processes in the climate system causing the hiatus periods, and indicates that a hiatus period is a relatively common climate phenomenon and may be linked to La Niña-like conditions.

  • Identifiant unique
    10.1038/nclimate1229
  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    Y a-t-il eu une pause dans le réchauffement climatique entre 1998 et 2012 ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    1
    0
  • Y a-t-il eu une pause dans le réchauffement climatique entre 1998 et 2012 ? Oui ou Non
    0
    0
    0
    0
    1