Titre de la review

Les araignées tueuses de moustiques et la signification de la spécialisation des prédateurs

Résumé de la review

Cette review présente deux espèces d'araignées de la famille des Salticidae qui présentent des spécialisations pour la prédation de certains moustiques. Beaucoup d'espèces d'araignées consomment des moustiques mais cela ne signifie pas qu'elles sont spécialistes même si ce type de proie constitue l'essentiel de leur régime alimentaire. En effet, la spécialisation est définie comme le fait de posséder des adaptations qui rendent le prédateur très compétent pour cibler un type particulier de proie. Cependant, ceci n'implique pas que le prédateur soit limité à ce seul type de nourriture ou bien qu'il doive obligatoirement consommer cette proie pour survivre. Les deux espèces d'araignées présentées dans cette étude sont Evarcha culicivora et Paracyrba wanlessi. E. culicivora vit a proximité ou dans les habitations que l'on peut retrouver au abords du lac Victoria en Afrique. P. wanlessi vit quand à elle dans la pénisule de Malaisie où on la retrouve sur les bambous. Ces deux espèces sont spécialistes de certaines espèces de moustiques et présentent des comportements de choix de proies parallèlement à des mécanismes de détection de traits particuliers. Des expériences de présentation de leurres avec des proies mortes en position de vie on été réalisées afin de mettre en évidence les préférences des deux araignées concernant l'espèce, le stade développemental et le contenu stomacal des moustiques. Il ressort de ces expériences que E. culicivora réagit à deux espèces : Culex quinquefasciatus et Anopheles gambiae quel que soit le sexe du moustique. Cependant, les auteurs ont mis en évidence des préférences. Lorsque une seule des deux espèces est présentée avec 2 individus, l'un qui n'a pas consommé de sang et l'autre une femelle qui a consommé du sang, E. culicivora choisit l'individu qui a consommé du sang. Elle se nourrit donc indirectement de sang de Vertébrés. Lorsque les deux espèces sont présentées avec deux femelles contenant du sang ou deux individus n'ayant pas consommé de sang, E. culicivora montre une préférence pour le genre Anopheles. Pour autant, cette araignée privilégiera toujours les femelles pleines de sang. Indépendamment de l'espèce et sans sang, elle choisit les femelles moustiques. Elle s'attaque principalement aux moustiques adultes. Au-delà de l'aspect nutritionnel des femelles pleines de sang, les araignées qui se nourrissent de ces femelles prennent en quelque sorte le parfum de la proie et sont plus attractives pour les partenaires sexuels. Concernant P. wanlessi, elle ne montre pas de discrimination selon l'espèce ou le fait d'avoir consommé du sang. Par contre, lorsque l'araignée chasse dans un milieu humide, elle va préférer les larves de moustiques alors que lorsqu'elle se trouve dans un milieu sec, elle va attaquer les adultes. En effet, si l'on place des moustiques adultes et juvéniles dans un milieu aquatique, elle va se diriger vers les juvéniles plutôt que vers les adultes. Elle montre donc une préférences pour un type de proie présent dans son milieu de vie normal. Si l'on place des adultes en milieu humide et en milieu sec, elle va tout de même préférer le milieu humide. Ces deux espèces d'araignées présentent donc des préférences selon l'espèce, le stade développemental, le sexe et le contenu stomacal des moustiques. Grâce à leurs capacités visuelles et cognitives, elles sont capables de faire la différences entre ces types de proies. Concernant Evarcha culicivora, il faut sensibiliser les gens afin qu'ils la gardent dans la maison ce qui permet de limiter les risques par la prédation qu'elle exerce sur les moustiques dont le genre Anopheles qui est le vecteur du Plasmodium, le parasite responsable de la malaria ou paludisme.

Ce que cette review apporte au débat

Cette review met en évidence qu'il existe des espèces prédatrices qui sont spécialistes de certaines espèces de moustiques et qu'elles participent donc à la régulation des populations de moustiques. L'utilisation de pesticides dans les milieux de vie de ces deux araignées aurait donc sans aucun doute des conséquences sur les deux espèces même si le fait qu'elles soient spécialisées n'implique pas qu'elles se nourrissent exclusivement de moustiques ou même que ces proies sont obligatoires pour la survie de l'individu. Par ailleurs, pour E. culicivora, les moustiques ne sont pas qu'un apport nutritionnel important, lié au sang ingéré par les femelles, mais confèrent en plus une attractivité accrue dans la recherche de partenaires sexuels pour les individus ayant consommé des femelles pleines de sang. La régulation très forte des moustiques dans les zones d'habitat de ces espèces pourraient donc avoir des conséquences néfastes.

Publiée il y a environ 3 ans par F. Martin.
Dernière modification il y a environ 3 ans.
Review : Mosquito-terminator spiders and the meaning of predatory specialization
  • 1 1
  • Auteurs
    Robert R. Jackson, Fiona R. Cross
  • Année de publication
    2015
  • Journal
    Journal of Arachnology
  • Abstract (dans sa langue originale)

    Many spiders eat mosquitoes, but a spider is not automatically a mosquito specialist if it eats mosquitoes, or even if it primarily eats mosquitoes. Instead, specialization pertains to predators being adaptively fine tuned to specific types of prey. It is important to keep this basic meaning of specialization conceptually distinct from diet breadth (stenophagy versus euryphagy), adaptive trade-offs and other sister topics. Here we review the biology of Evarcha culicivora Wesolowska & Jackson 2003 and Paracyrba wanlessi Z ̇ abka & Kovac 1996 (Salticidae), two spider species that can be characterized, in their own individual ways, as being mosquito specialists. However, simply calling these species mosquito specialists can be misleading. Details matter, with some of the most important of these details pertaining to the different ways E. culicivora and P. wanlessi classify mosquitoes. The way these species classify, and specialize on, mosquitoes includes fine-tuned prey-choice behavior, special feature-detection mechanisms, deployment of selective attention and other behavioral and cognitive capacities that can be understood only on the basis of appropriately designed experiments.

  • Identifiant unique
    10.1636/v15-28
  • Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    Quel est le bilan risques/bénéfices associé à une régulation systématique des populations de moustiques  ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    0
    1
  • Quel est le bilan risques/bénéfices associé à une régulation systématique des populations de moustiques  ? Régulation ou Préservation
    0
    0
    0
    0
    0