Titre de l'article

Cadences de l'évolution chez des Bryozoaires du Néogène: taux des changements morphologiques entre espèces

Introduction à l'article

Les changements morphologiques à travers les temps géologiques est une question centrale en évolution. L'étude morphologique des fossiles permet d'estimer à quelle cadence se font les changements morphologiques entre les différentes espèces. Mais l'estimation précise des taux d'évolution est impossible à obtenir pour la majorité des différents taxons, mais il est possible de distinguer la cadence à laquelle les changements s'effectuent entre espèces, et donc de distinguer une évolution graduelle d'une évolution ponctuée. Suivant les taux de variabilité total, les taux relatifs peuvent être adéquates pour tester si oui ou non les différences entre espèces peuvent être expliqués par des changements au sein des changements au sein des espèces. Dans cette étude, en utilisant des méthodes de taux d'estimation et leur écarts, ils peuvent savoir s'il s'agit ou non de gradualisme ou d'équilibre ponctués.

Expériences de l'article

Les changements morphologiques au sein des espèces sont suffisants pour tenir compte des différences entre espèces. Ils utilisent des méthodes statistiques spécifiques et posent comme hypothèse nulle le modèle gradualiste, c'est-à-dire une accumulation de changements morphologiques, depuis l'ancêtre commun jusqu'à son espèce descendante (variances égales). Le modèle ponctué, quant à lui va produire beaucoup plus d'hétérogénéité (variances différentes). Les Bryozoaires sont reconnu pour présenter des faibles niveaux de complexification. Pour chaque populations, différents traits morphologiques ont été mesurés. Les populations ont été regroupés entre elles ensuite grâce à des analyses multivariées.

Résultats de l'article

Trois sous groupes monophylétiques ont été constitués. Les variances sont significativement différentes. La présence d'une évolution ponctuée n'est pas due à des artefacts issus du jeu de donnée. La discontinuité des taux de changements morphologiques au sein d'un clade de Bryozoaires indique une évolution de type équilibre ponctué. Ces résultats sont en désaccord avec d'autres études qui ont été effectués sur des mammifères et des protistes.

Ce que cet article apporte au débat

Cet article sur l'évolution des Bryozoaires, est une étude paléontologique importante qui prouve que l'évolution des équilibres ponctués s'est produite. En utilisant des méthodes statistiques, les scientifiques montrent que les changements morphologiques entre espèces sont issus d'une évolution de type ponctuée.

Remarques sur l'article

L'utilisation d'analyses discriminantes, comme il s'agit dans cette présente étude, n'est pas toujours suffisante pour l'étude des changements morphologiques, notamment lorsque l'on travaille sur des données fossiles.

Publiée il y a presque 3 ans par Vale
Article : Tempo of Evolution in a Neogene Bryozoan: Rates of Morphologic Change Within and AcrossSpecies Boundaries
  • 1
  • Auteurs
    Alan H. Cheetham
  • Année de publication
    1986
  • Journal
    Paleobiology
  • Abstract (dans sa langue originale)

    Inadequacies in stratigraphic resolution or completeness can make true rates of morphologic change through geologic time impossible to estimate precisely. However, relative rates may be sufficient to test whether the tempo of change within species can account for morphologic differences across species boundaries, and hence to distinguish between gradual and punctuated patterns of evolution. The conditions under which these patterns can be distinguished statistically are explored by simulating varying degrees of within-species rate variability relative to across-species morphologic difference. The statistical methods are then applied to multiple-character morphologic data from closely spaced sequential populations of the Neogene bryozoan Metrarabdotos, using discriminant analysis to compare overall morphologies. In nine comparisons of ancestor-descendant species pairs, all show within-species rates of morphologic change that do not vary significantly from zero, hence accounting for none of the across-species difference. In all cases the ratio of within-species fluctuation to across-species difference is low enough to allow the punctuated pattern to be distinguished with virtual certainty. In at least seven of the cases, ancestor species persisted after giving rise to descendants, in conformity with the punctuated equilibrium mode of evolutio

  • Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    L'évolution des organismes se fait elle graduellement ou par saut ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    1
    0
  • L'évolution des organismes se fait elle graduellement ou par saut ? Gradualisme ou Equilibres ponctués
    0
    0
    0
    0
    1