Titre de l'article

Les effets à long-terme de la publicité sur internet: Les pop-ups dont on nous martèle sans arrêt sur internet influencent notre comportement, même 3 mois après les avoir vus!

Introduction à l'article

Confrontés à une abondance de messages publicitaires, les utilisateurs d'internet allouent des ressources cognitives minimales à la publicité. Quels sont les effets des pop-ups vus à un bas niveau d'attention pour une nouvelle marque mesurés après que les utilisateurs aient oublié d'avoir vus ces publicités? Dans le contexte théorique de la mémoire implicite, l'expérience (398 sujets) étudie les effets d'une exposition brève et répétée à différents types de contextes (mots/images) dans des pop-ups 7 jours et 3 mois après exposition. Les résultats montrent que les pop-ups ont des effets positifs, globalement, sur l'attitude adoptée par rapport à la marque et les intentions d'achat, que les images sont supérieures aux mots dans les effets produits, mais les mots produisent des effets sémantiques plus importants que les images.
(traduction approximative de l'abstract de l'article)

Résultats de l'article

Cet article montre que, même trois mois après avoir été exposés à des pop-ups en travaillant sur internet, les sujets de l'expérience sont toujours influencés dans leur comportement pour acheter préférentiellement la marque à laquelle ils ont été exposés sur internet, par rapport à une marque neutre jamais aperçue auparavant. Et ce, alors même qu'ils ne se souviennent même pas d'avoir été exposés au pop-up en question!

Ce que cet article apporte au débat

Cet article prouve que l'exposition répétée à des pubs sur internet peut avoir une influence sur le long terme (au moins 3 mois après exposition) sur les comportements d'achat des individus alors même qu'ils ne se souviennent même pas d'avoir vu les pubs des marques en question! Sans nous en apercevoir, nous subissons inconsciemment sans arrêt l'influence de la publicité dans nos comportements d'achat.

Publiée il y a plus de 5 ans par N. Clairis.
Dernière modification il y a plus de 5 ans.
Article : The Long-Term Effects of E-Advertising: The Influence of Internet Pop-ups Viewed at a Low Level of Attention in Implicit Memory
  • 1
  • Auteurs
    Didier Courbet, Marie-Pierre Fourquet-Courbet, Roland Kazan, Julien Intartaglia
  • Année de publication
    2013
  • Journal
    Journal of Computer-Mediated Communication
  • Abstract (dans sa langue originale)

    Faced with an abundance of advertising messages, Internet users allocate only minimal cognitive
    resources to advertising. What are the effects of pop-up ads for a new brand viewed at low-level
    attention, and then measured when the Internet users have forgotten having seen them? In the
    theoretical context of processing fluency and implicit memory, the experiment (n = 398) studied the
    effects of repeated brief exposure to different types of content (words/image) in pop-up ads 7 days and
    3 months after exposure. The results show the overall positive effects of the pop-ups, the superiority of
    the image over words for effects on attitude toward the brand and the purchase intentions; but the
    words produce more semantic effects than the image.

  • Identifiant unique
    10.1111/jcc4.12035
  • Accès libre
    Accéder à la référence
  • Apparait dans la controverse
    La publicité exploite-t-elle notre inconscient ?
  • Comment les contributeurs jugent la qualité scientifique de cette référence :

    0
    0
    0
    0
    1
  • La publicité exploite-t-elle notre inconscient ? Oui ou Non
    0
    0
    0
    0
    0